Close

Close

Accès aux marchés financiers pour tous

Comment réussir à réduire les disparités économiques dans la société grâce à une tarification équitable des conseils financiers

hero image

Déséquilibre des ressources

Coin moyen-médian en USD

Démocratiser l’accès aux marchés financiers

L’inégalité dans la propriété de biens dans le monde est bien documentée. De nombreux rapports sur la richesse mondiale montrent année après année que cette tendance se poursuit et qu’il n’y a pas de changement en vue.

Une façon simple d'illustrer ce déséquilibre, c'est-à-dire cette "asymétrie", consiste à observer la richesse dont dispose au moins 50 % de la population (appelée médiane Médiane — Wikipédia) et de la comparer à la richesse moyenne de la population. Si peu de gens augmentent de richesse de manière disproportionnée, la différence entre la moyenne et la médiane sera grande. Par conséquent, plus la différence est grande, plus le déséquilibre entre la moitié inférieure et supérieure des propriétaires de richesse de la population est sévère.

Bien qu’il y ait un consensus sur cette tendance - ne serait-ce que pour des raisons mathématiques - il n’y a pas d’accord sur la façon d’atténuer le fossé croissant entre ceux qui possèdent et ceux qui luttent pour constituer un patrimoine. Jusqu’à présent, la plupart des discussions sur l’atténuation de cette tendance se sont concentrées sur la fiscalité, mais nous pensons que cela passe à côté de l’essentiel.

Principes de tarification de la gestion de patrimoine aujourd’hui

Un exemple classique d'obstacles d'entrée


Pour mieux comprendre pourquoi

il est difficile de constituer un patrimoine pour les ménages à revenu moyen, nous examinons les principes de tarification dans la gestion de patrimoine aujourd’hui. La tarification d’aujourd’hui se caractérise par trois éléments majeurs:

  • Frais en % de votre patrimoine géré (appelés frais ad valorem)
  • Plus de biens signifie un accès moins cher
  • Même pourcentage de frais de gestion pour tous les profils de risque
barrier image

Actifs après frais

Hypothèses

Développement de patrimoine en investissant 10'000 CHF par an

wealth path chart

Perte de patrimoine due aux frais

fee path chart

Les parcours sont calculés sur une perspective de 30 ans. L'investissement de départ est fixé à 10 000 unités avec 10 000 unités supplémentaires ajoutées chaque année. Le rendement annuel est présumé être de 6 % par an. Une comission de 2% est prélevée du patrimoine à la fin de chaque année. Il en va de même si l'on suppose une commission de conseil fixe de 500 unités par an.

Frais en pourcentage de votre patrimoine

Habituellement, le prix de gestion de votre patrimoine est donné en % de la totalité des actifs que vous avez confiée à votre gestionnaire. Cela signifie que le prix en termes absolus augmentera avec la richesse gérée. Ce principe dit « ad valorem » est souvent justifié par l’augmentation des coûts de gestion d’un plus grand patrimoine (diminution des économies d’échelle). En fin de compte, avec votre patrimoine croissant, vos frais augmentent également, même si votre portefeuille et votre stratégie de placement restent les mêmes.

Plus d'actifs signifie un accès moins cher

Sans toucher à la logique du principe dit des frais at valorem, il est plus pertinent d’observer la pratique répandue selon laquelle les % de frais diminuent souvent avec la richesse. Oui, vous avez bien lu, plus vous avez de richesse, moins l’accès à la gestion de patrimoine est cher, comme le montre l’illustration sur les frais de gestion. À quelques exceptions près, cette discrimination par les prix des investisseurs à faible patrimoine est courante, non seulement en Suisse, mais dans le monde entier pour les plateformes conventionnelles et robotiques.

Frais de gestion

Informations sur les données

Frais de gestion en %

wealth level chart

Les informations présentées ici sont une compilation de plusieurs sources et sont donc stylisées. Nous pensons que moneyland.ch fournit l'analyse des frais la meilleure et la plus complète pour les robots de conseil et la gestion de patrimoine générale en Suisse (voir Robo Advisor et Wealth management). Pour une analyse internationale plus complète, voir extraetf.com. Plusieurs sociétés de conseil ont publié leurs propres enquêtes sur les frais de gestion. Une étude récente de Mercer ou d'EY fournit des informations détaillées sur l'évolution des frais de gestion dans l'industrie de la gestion de patrimoine et de la gestion d'actifs en général. Un bon aperçu du type de frais dans la gestion de patrimoine peut être trouvé sur le portail CFA.

risk levels

Même pourcentage de frais de gestion pour tous les profils de risque

En fonction du cadre d'adéquation appliqué à chaque investisseur individuel, l'univers et la stratégie d'investissement seront prédéfinis par le score du profil de risque. Un score faible ou un profil de risque conservateur limitera vos investissements dans des actifs risqués, contrairement à un score de profil de risque élevé. Le profil de risque a-t-il une incidence sur les frais de gestion ? Il est intéressant de noter que ce n'est pas le cas dans l'espace des robots de conseil. Alors que les gestionnaires d'actifs traditionnels semblent différer légèrement, les plateformes robotiques semblent facturer le même prix, quel que soit le profil de risque. Ainsi, quel que soit le risque d'investissement, la commission de gestion des actifs reste la même.

Mais qu’est-ce qu’un juste prix pour accéder aux marchés financiers?

Une réponse quantitative à une question qualitative

Un investisseur n'envisagera de transférer des fonds de son compte d'épargne (perçu comme sans risque) vers un compte d'investissement que si le rendement excédentaire attendu justifie l'incertitude supplémentaire. Il est donc utile de comparer le rendement excédentaire entre les pays sur une période de temps suffisamment longue. Nous y parvenons grâce à nos portefeuilles " prioritaires " pour nos cinq catégories de risque.

Rendements et risques

Hypothèses

Rendement excédentaire par rapport à la détention de liquidités en %

excess raturns chart

Perte moyenne d’une année à l’autre en cas de correction sévère du marché

average loss chart
Portefeuilles prioritaires : Liquidités/Obligations/Equtities

Les rendements excédentaires par rapport aux liquidités sont calculés sur 10 marchés principaux (Australie, Suisse, Allemagne, Espagne, Union européenne, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et États-Unis). L'ensemble de données utilisé pour le calcul s'étend de décembre 1979 à décembre 2020. Tous les rendements (arithmétiques) et les rendements excédentaires sont calculés comme la moyenne transversale de tous les pays couverts. Pour les actions, nous utilisons les indices de rendement total MSCI, pour les obligations d'État, nous utilisons les indices Datastream/REFINITIVE, tandis que pour les liquidités, nous accumulons les taux d'intérêt des bons du Trésor à 3 mois au fil du temps pour générer des indices de rendement total des liquidités. Dans les cas où une longueur suffisante des indices d'obligations d'État n'est pas disponible, nous étendons les données (voir Nyholm (2008), Strategic Asset Allocation in Fixed Income Markets) en approximant les variations de prix passées via les variations de rendements, de coupon, de durée et de convexité.

Si ces rendements excédentaires se matérialisaient sans incertitude, la réponse serait simple et claire. Un investisseur transférera ses liquidités vers une stratégie d’investissement risquée si le rendement attendu surcompense le coût total moyen de l’investissement (dépôt, négociation, produit et frais de gestion attendus de 1,5% par an). Par exemple, avoir accès à un portefeuille de placement à faible risque ne vaut pas la peine de payer 1,5 % compte tenu du rendement excédentaire historique de 1,1 % en espèces. D'un autre côté, cela vaut la peine de payer les mêmes 1,5% pour accéder à un portefeuille à haut risque (100% actions) qui a généré historiquement en moyenne 6,3% de plus que les liquidités.

seesaw

Malheureusement, le rendement élevé de ces portefeuilles est contrebalancé par le risque, comme le montre le tableau des pertes moyennes. Pour un portefeuille composé à 100% d'actions, la perte moyenne lors de fortes corrections du marché a historiquement été d'environ 35%. (info) Pour un investisseur sensible au risque (averse au risque), un rendement de 6,3% au-dessus de la liquidité vaut moins que pour quelqu'un qui n'est pas ou peu sensible au risque. Le montant de la réduction dépend donc de l'attitude personnelle face au risque. La recherche scientifique a montré que les personnes plus riches, ayant des revenus plus élevés et une meilleure éducation sont plus tolérantes au risque, tandis que l'incertitude des revenus et l'âge rendent les gens moins enclins à prendre des paris risqués.

En gardant à l’esprit ces informations de base, nous tentons de répondre à la question « Qu'est-ce qui est juste? » en estimant ce qu’on appelle l’équivalent de certitude. Derrière cette expression un peu énigmatique d'« équivalent certitude » se cache l’idée de trouver un prix que les individus sont prêts à payer afin de « rester en sécurité » avec leurs investissements et d’éviter de parier sur des résultats risqués. Ce « prix de l’évitement » peut être considéré soit comme des frais supplémentaires qui seront différents selon les profils de risque, soit comme un ajustement (sacrifice) aux rendements excédentaires qui se produisent dans l’incertitude.

Prise en compte de l’incertitude en matière d’investissement

Lorsque l’on tient compte de l’incertitude en matière d’investissement, la situation change considérablement. Sortir de l’argent semble moins convaincant aux investisseurs qui ont peu de marge de manœuvre pour prendre des risques sur les marchés financiers. Selon nos hypothèses de tolérance au risque, investir dans des portefeuilles à risque faible à modéré devient sous-optimal. Les coûts sont tout simplement trop élevés. Les frais de placement de 1,5 % ou plus représentent donc une barrière à l’entrée pour l’ensemble de la population qui a de faibles scores de risque d’adéquation et donc peu de possibilité de s’engager dans des stratégies de risque d’investissement modéré à élevé.

Frais équitables maximaux en % dans l’ensemble du profil

estimated fair fee
Rendement / risque excédentaire pour les portefeuilles prioritaires

Assembler les pièces

Notre point de vue sur les frais de gestion de patrimoine équitables

Coûts de conseil fixes au lieu de comissions ad-valorem

pieces together first image

Avec les robo-advisors de plus en plus populaires et utilisés par le grand public, il est évidemment très difficile de justifier un principe ad-valorem pour les stratégies passives. Pour un algorithme, le nombre de zéros derrière un nombre n'a pas d'importance, l'effort de calcul reste le même.

Coûts d'entrée réduits pour investissement modeste

pieces together secound image

Les nouveaux investisseurs doivent être soutenus, en particulier s'ils on un capital initial faible et une capacité à prendre des risques limitée. Nous sommes donc convaincus que les services de base destinés aux investisseurs modestes devraient être gratuits jusqu'à ce qu'un matelas de capital suffisant soit créé.

Les coûts doivent s’ajuster en fonction du profil de risque

pieces together third image

Tout le reste est une violation nette de la théorie de l'évaluation des actifs et de la recherche empirique. L'adoption de la théorie du cycle de vie et l'adaptation de chaque objectif et profil de risque aux besoins des clients doivent être au cœur du conseil en investissement pour garantir un accès économique et efficace.

Nous sommes déterminés à faire la différence

aider tout le monde à accroître son capital de manière plus équitable

family

Nous pensons que les principes de tarification communément acceptés dans le secteur de la gestion de patrimoine - frais ad valorem, plus de richesse = accès moins cher, même prix pour différents profils de risque - sont en grande partie responsables de l'inégalité existante et croissante en matière de propriété du patrimoine. Chez QIO, nous sommes attachés à un ensemble de principes différent qui, nous l'espérons, aideront tout le monde à faire fructifier son patrimoine de manière plus équitable.

man